Rendons au martinet ses lettres de noblesse

Mitsouko me demande régulièrement de lui créer des martinets, je lui ai demandé pourquoi ella aimait autant ces accessoires, elle m'a répondu en écrivant ce texte que j'ai le plaisir de vous partager. Bonne lecture

...........................................

martinet-deux-en-un-cuir-noir-sangle-amovible-006

Il y a dans le BDSM une multitude de pratiques et nous avons toutes et tous nos préférées que l’on soit donneur ou receveur. Certains aiment les cordes, d’autres les jeux de bougies, moi ma passion ce sont les floggers, J’ai tout de suite eu un coup de cœur pour cette pratique. D’abord, en tant qu’observatrice, puis receveuse et maintenant donneuse. J’ai une véritable relation avec ces “jouets” que je fais réaliser spécialement pour moi et j’aime surtout les manier par paire, en florentine, que ce soit des fouets ou de “simples martinets”,

Justement, parlons des martinets, parlons de cet objet qui a terrifié certains d’entre nous lorsque nous étions enfant.

chaque paire que je possède a son propre rôle, provoque des sensations différentes, il n’y a pas de doublon.

Chaque pratiquant a son propre style, certains me font penser à des jongleurs, d’autres des escrimeurs, avec des floggers “articulés” j’imagine contempler une danse maorï… Les lanières sont comme des boules de flammes qui effleurent la peau et la réchauffent.

Lorsque je les utilise je deviens chorégraphe…

 

La plupart de mes paires de martinets viennent de chez caresse de cuir, je vais à l’atelier, Paolo m’offre un café et je lui expose mon idée, je lui décris les sensations que je veux provoquer et la manière dont je voudrais les utiliser, il me donne son avis et il me guide dans le choix du cuir, du poids, certains d’entre eux sont lourds et d’autres plus légers, avec des lanières longues ou courtes et de différentes épaisseurs selon mon besoin. Tous ces paramètres sont importants, Paolo donne vie à mes futurs danseurs, il participe à ce ballet que j’ai envie de créer, il est le costumier de mon spectacle.

 

“Un spectacle où le corps de l’autre se transforme en scène d’opéra.

Je dirige, je donne le tempo et le rythme.

Chaque paire de floggers effectue son pas de deux… Adagio… Moderato… Adagio… Allegro…

Un duo… un solo… les duos s’enchaînent… plusieurs couples de danseurs entrent en scène…

Ils font vibrer cette scène de chair et y dessinent des arabesques …”

J’ai parmi mes amis des modèles qui sont parfois mes professeurs… quand la valse de leurs floggers débute je m’assieds et je deviens spectatrice.

Ce sont de Grands Maîtres de ballet, leurs danseurs étoiles s’exécutent sans jamais un faux pas. Pour avoir été la scène de certains je sais que la danse de leurs floggers peut mener à la transe…

“La transe… le plus beau des finals de ballet…“

 

Mitsou Ko

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle
Paiement sécurisé
Commandez en toute sécurité
Service client
06 27 59 24 17
Satisfait ou remboursé
14 jours pour changer d'avis
Livraison anonyme et discrète

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,